Le Prix Sony Labou Tansi des lycéen·ne·s 2022 est attribué à...

1 054 lycéen·ne·s de France (Nouvelle-Aquitaine, Guyane, Papeete...), du Gabon, du Ghana, du Maroc, de la République du Congo, de la République démocratique du Congo et du Viêt Nam ont participé à la 20e édition de ce Prix de textes de théâtre contemporain.
Cette année, ielles ont choisi Congo Jazz band de Mohamed Kacimi (Éditions L’avant-scène théâtre).

De Léopold II, Roi des Belges obsédé par l’idée d’avoir une colonie jusqu’à l’assassinat de Patrice Lumumba par des policiers belges, après l’Indépendance tant espérée, l’histoire du Congo est au cœur d’une spirale d’exploitations, de violences et de guerres qui se prolonge jusqu’à nos jours. C’est près d’un siècle d’une histoire tragique que Congo Jazz band retrace, en y associant la musique congolaise, tour à tour accaparée par des dictateurs nationalistes mais aussi et surtout un espace de parole et de révolte, un moteur de changement.
S’appuyant sur le kotéba et sur l’exaltation de la musique et de l’inspiration jazz, Mohamed Kacimi « dé-joue » le colonial pour questionner notre monde contemporain et les rapports que l’Europe entretient avec l’Afrique.
Avec beaucoup d’humour, Congo Jazz band, fiction documentée, musicale et historique propose d’éclairer un pan de nos histoires communes et d’apporter des éléments de compréhension à nos mondes actuels, espérant peut-être dévier nos trajectoires grâce à une meilleure compréhension et écoute réciproque.

Auteur, dramaturge, Mohamed Kacimi construit une œuvre plurielle et riche, revenant régulièrement questionner les religions ainsi que les mondes et les imaginaires. À travers des essais Arabes vous avez dit Arabes ? ou Naissance du désert, des romans Le jour dernier ou La confession d’Abraham ou encore le théâtre avec Terre Sainte ou Jours tranquilles à Jérusalem.

Le Prix Sony Labou Tansi des lycéen·ne·s est né en 2003, à l’initiative de la Maison des auteurs·trices des Francophonies - Des écritures à la scène et du Pôle de Ressources pour l’Éducation Artistique et Culturelle l’Académie de Limoges (PRÉAC « Écritures et théâtre contemporains francophones », avec le soutien des Centres Culturels de la Ville de Limoges, du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine - site de Limoges, du Ministère de la Culture : DRAC de Nouvelle-Aquitaine et Délégation générale à la langue française et aux langues de France, de Méthylène Théâtre, de theatre-contemporain.net, ainsi que deux partenaires internationaux, le CED-WB (Centre des Écritures Dramatiques Wallonie Bruxelles) et le CEAD de Montréal (Centre des auteurs dramatiques).

Ce prix est le fruit d’une préoccupation commune : faire lire et entendre des écritures théâtrales contemporaines d’expression française à des lycéen·ne·s et ainsi aiguiser leur jugement de lecteur. Il a également pour objectifs de susciter des rencontres, des échanges entre des lycéen·ne·s et des artistes et comprendre les enjeux spécifiques du texte de théâtre, de stimuler la lecture au lycée et d’offrir une ouverture culturelle et artistique afin de pour contribuer à former la réflexion et la responsabilité par la confrontation des différents points de vue sur les œuvres proposées et en amenant les élèves à assumer leurs choix.

Chaque année, les éditeur·rice·s sont sollicité·e·s et l’ensemble des textes qu’iels proposent est soumis à un premier comité de lecture réuni par la Maison des auteurs·rices des Francophonies - Des écritures à la scène. Une sélection d’une dizaine de textes est faite et remise à un second comité de lecture « enseignant·e·s » qui fait la sélection finale des cinq titres présentés au jury « lycéen·ne·s » afin de choisir le texte lauréat.

Ces cinq textes sélectionnés ont fait l’objet d’un enregistrement réalisé par la compagnie Méthylène Théâtre avec les élèves de l’option théâtre du Lycée Léonard Limosin et diffusé aux Zébrures du printemps 2022. Pour le Prix Sony Labou Tansi des lycéen·ne·s 2022, ce sont 1054 élèves de 46 établissements francophones qui ont participé au processus de ce Prix et ont désignés, par vote, Congo Jazz band de Mohamed Kacimi (Éditions L’avant-scène théâtre).

Le Prix Sony Labou Tansi des lycéen·ne·s est décerné chaque année durant les Zébrures d’automne en présence de l’auteur ou l’autrice récipiendaire avec une mise en lecture du texte lauréat par la compagnie Méthylène Théâtre.