37 rayures du zèbres - Exposition nomade


© @ Cédric Gatillon
Exposition

S’inspirer du passé pour comprendre le présent et préparer le futur.
Presque quarante ans après la création du festival, l’exposition nomade 37 rayures du zèbre a été construite pour comprendre ce que sont et vers quoi tendent les Francophonies à Limoges.
Au travers de photographies, issues essentiellement des archives des Francophonies – Des écritures à la scène, l’exposition retrace l’histoire du Festival, se remémorant les grands évènements, les rencontres étonnantes, les spectacles qui ont fait date.
L’exposition se décline en cinq modules. Ainsi, après avoir assisté aux « Premiers cris » de différent·e·s artistes venus à Limoges, les visiteur·se·s pourront déambuler parmi d’« Insolites rencontres » et « État de fête » puis continuer vers la « Conscience du réel » en s’intéressant à « L’autre en quelle langue » pour finir leur périple devant le planisphère des auteur·rice·s.

Ce parcours d’exposition sur ces vingt-cinq panneaux est la version nomade de l’exposition originale présentée en septembre 2020 à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges lors de la 37e édition des Zébrures d’automne (auparavant festival des Francophonies), qui se déployait en 5 villages mondes dont nous retrouvons ici les couleurs et les noms.

Les dates

Archipel (Place de la République)
Limoges

37 rayures du zèbres - Exposition nomade

acc2

Distribution

Commissariat d’exposition Julien Barlier, directeur de la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges (Bfm) et Hassane Kassi Kouyaté, directeur des Francophonies - Des écritures à la scène
Archives et documentation Mireille Gravelat
Textes Julien Barlier, Béatrice Castaner, Mireille Gravelat, Anesther Soraya Jasmin, Hassane Kassi Kouyaté, Patricia Laroussarie, Béatrice Princelle
Scénographie Monique Pauzat, Jean-Michel Ponty

Production

Co-production Les Francophonies - Des écritures à la scène, la Ville de Limoges (Direction culture et patrimoine - Bfm, Direction des espaces verts, Direction de la communication, Direction de l’architecture et des bâtiments)