L’amour telle une cathédrale ensevelie (Le Fils)


© Josué Azor
Haïti Théâtre

Création
Théâtre

Le Fils exauce le vœu de sa mère. Il arrive par le réseau internet à lui trouver un mari : un bon retraité canadien pour finir sa vie au repos. Le Fils à son tour voudrait les rejoindre.
L’amour telle une cathédrale ensevelie (Le Fils) interroge ces nombreux départs d’une terre abandonnée pour une autre meilleure : d’Haïti vers le Canada, du Sénégal vers la France. Tant d’autres encore.

Guy Régis Jr. est écrivain et metteur en scène, réalisateur de courts métrages expérimentaux et traducteur. En 2001 il lance le Mouvement NOUS Théâtre qui va bousculer les codes du théâtre contemporain dans son pays, en créant notamment Service Violence Série (2005), véritable acte politique et dramaturgique fondateur de son travail.
Guy Régis Jr. travaille activement au développement des arts vivants en Haïti où il dirige le Festival 4 Chemins. Chevalier puis Officier des Arts et des Lettres, il est pensionnaire de la Villa Médicis 2021-2022.

Les dates

Théâtre de l’Union
LIMOGES

L’amour telle une cathédrale ensevelie (Le Fils)

Durée : 1h45
À partir de 12 ans
Théâtre de l’Union
LIMOGES

L’amour telle une cathédrale ensevelie (Le Fils)

Durée : 1h45
À partir de 12 ans

Distribution

Assistante à la mise en scène Hélène Lacroix
Avec Nathalie Vairac, Frédéric Fachena, Dérilon, Déborah-Ménélia Attal, Aurore Ugolin, Jean-Luc Faraux
Compositeur et guitariste Amos Coulanges
Scénographe Velica Panduru
Créatrice vidéo Fatoumata Bathily
Créatrice lumière et régie lumière Marine Levey
Régie générale et régie plateau Samuel Dineen

Avec des extraits du film documentaire Fuocoammare, par-delà Lampedusa, de Gianfranco Rosi

Production

Production NOUS Théâtre
Coproduction Les Francophonies - Des écritures à la scène ; Théâtre Nanterre-Amandiers ; Théâtre de l’Union – CDN du Limousin ; Académie de France à Rome ; Association 4 Chemins
Avec le soutien financier de la DRAC Île-de-France, l’Institut Français à Paris, du Fonds SACD Musique de Scène
Et le soutien du Collectif 12, du Théâtre 14, de la Chartreuse - Centre national des écritures du spectacle, de la CITF